Tokyo Final Part

Ah quel bonheur incommensurable, quelle joyeuse extase, quel doux enchantement que de se sentir bercé par un ruisseau de souliers, de tissus, de cravates et de cuir.
Un pas hors du train et nous voilà emportés. Balayés par la foule houleuse de Tokyo. La populace se presse en troupeau, gronde sans bruit, pour saisir le métro.

La terre tremble et parfois les plaques tectoniques s’agitent…

« Tokyo Final Part »

Sayonara Mononoke

Comme toujours avant même de commencer un article il faut du temps. Il faut mûrement réfléchir ses premiers mots. Et après s’en être pris plein les yeux ça chez Mononoke à Yakushima, il est difficile d’allumer la mèche d’une bonne détonation. En toute honnêteté j’avais pensé à quelque chose du genre :

« Comme un orgasme, toute bonne chose a une fin »

« Sayonara Mononoke »

Résumé de quatre mois, accroche toi ça va être long

Voilà un bout de temps qu’on a pas donnés de nouvelles, un bout de temps qu’on a pas pris le temps de le faire surtout. Ne nous en tiens pas rigueur, tu sais bien, on est comme ça. On se fait désirer quoi!Bon trêve de plaisanterie, je me dois de te conter quelques rêveries et péripéties…
« Résumé de quatre mois, accroche toi ça va être long »

Un ticket pour la lune

ttm_jm9rnr

D’ordinaire, les placements de produit c’est loin d’être mon hamac. Je dirais même que je m’en balance. Mais pour une fois je vais me détendre sur ce point. Afin de démêler tout quiproquo, je dirais juste qu’il vaut mieux faire l’éloge d’un bon produit que d’un mauvais. (Inutile de feinter l’air surpris, vous le saviez déjà).
Alors qu’est-ce que c’est que quoi que ce Ticket to the Moon ? Beh j’en sais autant que vous donc allons nous renseigner si l’on est curieux : Ici ils en font une bonne présentation.
Voilà donc notre petite dernière acquisition, un humble hamac. Contrairement aux autres de la même marque, celui-ci n’a pas été fabriqué avec une toile de parachute, mais des vêtements de moines tibétains.

« Un ticket pour la lune »