Moult péripéties, empreinte de mystère.

Après plusieurs jours d’exploration, de coups de soleil ainsi qu’une belle rencontre, il était temps d’amorcer tranquillement le chemin du retour vers Melbourne.

L’estomac commençant à grogner, nous faisions un arrêt course pour se faire un barbecue public au grand air. Entrant dans un magasin digne d’un petit spar, nous furent impressionnés par la jeunesse du personnel atteignant maximum 18 ans.
Notre butin en main, nous nous dirigions vers le barbecue, commencions à cuisiner lorsque tout à coup une boite de conserve sans ouverture facile surgit du sac de course. Quoi de mieux que de l’ouvrir à grand coup de pierre? Une fois repus nous partions pour Kangourou Valley qui en réalité ne l’était pas. TIN TIN TIIIIIIN!

Le soleil prenant congé, laissant place à la lune, nous nous enfoncions dans une forêt menant à la Mystery Beach. Sur le chemin cabossé, des ombres de doigts crochus et des kangourous prenaient la fuite sous nos phares aveuglants.
Le son des vagues nous faisant délicatement émergés de ce doux sommeil réparateur sur cette plage mystérieuse, c’est avec une agréable surprise que nous prenions conscience que nous avions atterris dans une réserve naturelle.

Melbourne à quelques centaines de kilomètres, nous entamions la dernière ligne droite faisant un crochet par un petit village qu’on ne saurait mieux décrire qu’en le comparant au film d’animation Cars ( le premier ), en enlevant la chute économique qui ici n’a pas eu lieue.

Arrivés à Melbourne nous faisions la rencontre du dénommé Thégonec, ne cherchez pas trop loin il est breton, merci à Lucien de nous avoir présenté un de ses meilleurs potes tout en étant à l’autre bout du monde.
Rencontre d’un être au coeur sur la main, les probabilités pour que nous nous rencontrions à nouveau sont assez grandes.

Il fut également un plaisir de croiser de nouveau ce bon vieux Andrew que nous avions rencontrés au Japon.

C’est sur cette note sociable que nous nous envolions en direction de Kuala Lumpur, en Malaisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *